Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Historique de la Fosse 10

10 Novembre 2013, 06:52

Historique de la Fosse 10

Le puits n°10 est ouvert en 1895 au sud de la Concession de Courrières. Le charbon est rencontré à 153m de profondeur après passage du tourtia (premiers dépôts cénomaniens argilo-sableux et conglomératiques). Les installations de surface sont construites à partir de 1896. La fosse entre en service en 1899.

Le Puits 10

Le puits a un diamètre de 4m70 pour une profondeur totale de 673m. Le cuvelage est construit en bois de 8m78 jusqu'à 99m60 de profondeur.

Historique de la Fosse 10

Le puits 10 possède différentes recettes aux étages 307, 354, 408, 462, 525 et 615. Ces étages seront creusés pendant toutes l'activité de la Fosse jusqu'en 1954.

Historique de la Fosse 10

Le 10 mars 1906, les fosses 2, 3 & 4 de Courrières sont touchées par la plus grave catastrophe européenne qui emporta 1.099 mineurs. Le puits 10 sert aux sauveteurs.

Avenue de la Fosse 10 à l'époque de la Catastrophe

Avenue de la Fosse 10 à l'époque de la Catastrophe

En 1909, le puits n°20 est ajouté au puits 10 pour son service. Équipé de ventilateurs, il assure le retour d'air.

Reproduction de la coupe des 2 puits après 1930.

Reproduction de la coupe des 2 puits après 1930.

Le 11 Novembre 1918, la Fosse 10 de Billy sort de la Grande Guerre en ruines, comme toutes les fosses occupées dans le Bassin.
Le Chevalement est couché à terre, les machines sont sabotées.
Tout est à reconstruire.

Historique de la Fosse 10

Dès 1919, le déblaiement est bien avancé sur le carreau.
La Salle des Machines, comme les bureaux, bains douches, lampisterie et les ateliers magasin pourront être rénovés.
L'extraction reprendra en 1920 avec deux nouveaux chevalements aux puits 10 & 20.

Installations du puits 20 sabotées. A droite, la salle des machines

Installations du puits 20 sabotées. A droite, la salle des machines

Reconstruction des installations de la Fosse 10 en 1919. Au centre, la Salle des Machines, à droite, le chevalement en bois provisoire du puits n°10. Au fond à gauche, le puits n°2, qui bénéficie déjà à cette époque de son chevalement reconstruit.

Reconstruction des installations de la Fosse 10 en 1919. Au centre, la Salle des Machines, à droite, le chevalement en bois provisoire du puits n°10. Au fond à gauche, le puits n°2, qui bénéficie déjà à cette époque de son chevalement reconstruit.

Vue générale sur la fosse 10, depuis la passerelle piétonne qui enjambe les voies ferrées. au 1er plan, les bureaux. Au fond, sur la droite, le puits 20 qui n'est pas encore equipé de son chevalement définitif.

Vue générale sur la fosse 10, depuis la passerelle piétonne qui enjambe les voies ferrées. au 1er plan, les bureaux. Au fond, sur la droite, le puits 20 qui n'est pas encore equipé de son chevalement définitif.

Installations définitives des puits 10 & 20 vers 1940.

Installations définitives des puits 10 & 20 vers 1940.

Le puits 20 après 1920. Les bâtiments d'extraction sont de 1909.

Le puits 20 après 1920. Les bâtiments d'extraction sont de 1909.

La fosse est progressivement concentrée sur la Fosse 6 de Fouquières en 1953 jusqu'à la fermeture définitive en 1954.

Les installations d'extraction et les machines sont détruites en 1955.

Les bâtiments non détruits sont vendus ou transformés par les Houillères en ateliers.

Démolition du chevalement du puits n°10 vue depuis l'entrée principale de la Fosse. Photo P. Bachelet.

Démolition du chevalement du puits n°10 vue depuis l'entrée principale de la Fosse. Photo P. Bachelet.

Démolition des installations du puits n°10 en 1955. Photo P. Bachelet.

Démolition des installations du puits n°10 en 1955. Photo P. Bachelet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page